Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Zone d'exclusion autour de la centrale de Fukushima Daiichi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Zone d'exclusion autour de la centrale de Fukushima Daiichi

Message  Philippe le Sam 31 Mar - 11:14

Comme tout le monde le sait, une zone d'exclusion de 20 km a été créée autour de la centrale de Fukushima daiichi.
Pour rappel à certains journalistes qui ne parlent pas japonais et ne se renseignent pas sur les noms de villes ou de lieux au Japon, Fukushima Daiichi (Fukushima numéro 1) se prononce :

** FOUKOUSHIMA DAÏ-ITCHI**

.... on aura tout entendu sur les ondes radiophoniques et à la télé.... Daï-shi, Daï-tchi, et même Dashi (qui est une poudre à base de poisson qu'on utilise dans la cuisine japonaise... No )

Il va bien falloir apprendre à prononcer ce nom, car il sera inscrit dans les livres d'histoire des collégiens de toute la terre, comme l'est inscrit Tchernobyl.



vue aérienne de la centrale de Fukushima Daiichi avant le 11 mars 2011.

voici la zone concernée :


carte parue sur rtl.fr

si on calque (avec l'échelle de 20 km) cette zone dans Google Maps, on retrouve :



On s'aperçoit que la ville de Minamisoma est à peine plus de 20 km du site. Hors la zone d'exclusion (les habitants doivent quitter leur maison sans grand espoir d'y revenir un jour) a été augmentée, pour cause de taux de radiation qui attendraient plus de 30 fois celui de Hiroshima après l'explosion du 6 août 1945.

Les villes et villages qui ne sont pas concernés par la zone, mais qui restent relativement proches de la centrale, continuent eux d'être habités, mais contaminés à des taux plus ou moins élevés. L'industrie de la pêche, les cultures, tout est impacté par la radioactivité désormais, et les japonais devront vivre pendant plusieurs décennies avec ce probleme (dépassant largement la centaine d'année afin que toute trace de radioactivité disparaisse à un niveau suffisant pour une vie normale)

Des analyses d'urines d'enfants vivant dans la zone de Fukushima ont détecté (après la catastrophe, mais aussi en 2012) des traces de matieres radioactives. Les même analyses sur des enfants vivant à Tokyo en ont décelé aussi, certes à des taux bien moins importants)


contrôle d'éventuelles traces externes de radioactivité sur la population après la catastrophe (photo Paris Match.com)

La conclusion ? Une centrale nucléaire n'est absolument pas dangereuse pour la santé des gens qui vivent à "proximité", sauf si un accident survient. C'est là tout le problème du nucléaire.
C'est un peu comme le loup enfermé dans une cage au milieu de la bergerie. Le jour où la cage s'ouvre, que deviennent les moutons ?


d'après le livre pour enfants "l'agneau qui ne voulait pas être un mouton"
de Didier JEAN & ZAD, ed Syros jeunesse
montage : Philippe, samurai radio.


Le Japon a joué la carte du nucléaire dès les années 60. La sécurité des centrales était calqué sur des normes des années 70, dans un pays aux risques sismiques très importants.


Une vue Google Maps de la centrale de Fukushima Daiichi. (fleche verte)
L’échelle est à 1 km, il faut multiplier par 20 pour obtenir la zone d’exclusion officielle du gouvernement japonais.



Le petit bourg de Futaba, à moins d’1 km de la centrale, avec son école, son hôpital, sa gare. ses maisons.
Plus personne n’habitera ici désormais.

_________________


Philippe
Admin
Admin

Messages : 1516
Date d'inscription : 06/11/2010
Age : 24
Localisation : Dijon

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum